C’est dans un petit atelier de résistants que l’on a choisit de venir faire produire nos petites séries de chandails. Ici on ne cite pas les gros marchands du pull marin fabriqué en Chine mais on défend un savoir-faire rattaché à son territoire et à sa culture. L’histoire est inspirante et elle fait du bien. Un atelier en faillite racheté par 4 de ses propres ouvriers, y’a comme un air de Merci Patron qui sonne juste. Et puis d’une faillite annoncée, l’atelier repris en main se relève et passe à l’embauche, aujourd’hui 23 salariés y travaillent. En choisissant de travailler avec des maisons déjà installées mais aussi des créateurs plus jeunes, en acceptant les toutes petites quantités, en valorisant leur travail et leur savoir faire et en revenant à l’artisanat de proximité. Dans l’atelier, les anciennes apprennent aux plus jeunes. Faire confiance, trouver des qualités, des aptitudes chez chacun et transmettre.

Un bouton « cabinet de curiosités »

Souligné de fins bords-côtes, chaque pull est muni d’une ouverture à boutons et le col rond se ferme par un vrai  bijou en résine et coquillages. Fabriqué pour Anémone Splash dans un petit atelier en Picardie, ce “bouton bijou” fait la signature de notre pull marin cet hiver, en écho aux cabinets de curiosités. Comme ces 3 coquillages que l’on retrouve dans le fond de la poche à la fin des vacances, ce bouton a été réalisé comme un hommage à la fin de l’été, à l’automne qui s’installe, à l’hiver qui s’approche, aux petites choses et aussi aux plus grandes, une ode à l’océan qui nous rappelle sa fragilité.